2004. ITALIE DÉCIDE SON AVENIR DANS LA PRODUCTION D'HUILE D'OLIVE

Printer-friendly versionSend to friendPDF version

Moreno Bernardini, un jeune toscan dynamique fut le premier à réaliser dans son exploitation familiale de Scarlino, la première plantation commerciale existante dans le pays transalpin. À la même époque, encouragé par les professeurs Godini et Bellomo de l’Université de Bari, Mr. Giovanni Cantore réalisa la première plantation à La Puglia. Actuellement, des entreprises comme Innova (Puglia) font la promotion de ce système de façon très professionnelle. Il est bien surprenant que le second producteur d’huile d’olive du monde ait adopté si tard la modernisation dans ses oliveraies pourtant si médiocres. Or, il existe 3 raisons fondamentales : le manque de terre disponible, la difficulté d’arrachage et de reconversion des anciennes oliveraies et la grande difficulté d’utilisation de variétés importées pour pouvoir conserver sa typicité. Nous sommes nombreux à craindre que ces problèmes représentent un obstacle insurmontable, et mis à part la région de Puglia où l’on peut encore réaliser un nouveau développement oléicole, on ne pourra pas reconvertir l’oliveraie dans les autres régions. La situation est compliquée en Italie et le pays devra faire des efforts considérables pour que son oléiculture s’adapte rapidement au nouvel horizon sans subvention à partir de l’année 2013, et il est fort probable que l’Italie perde l’hégémonie qu’elle exerçait dans le secteur aux dépends d’autres pays.