2001. LE CHILI, UNE OPPORTUNITÉ QUE L’ON NE PEUT PAS LAISSER PASSER

Printer-friendly versionSend to friendPDF version

Encouragés par le grand succès de la production et surtout par l’exportation de vins de grande qualité, de nombreux producteurs se sont demandés pourquoi ils ne pourraient pas profiter eux aussi de ces voies de commercialisation déjà existantes pour introduire un produit qui a toujours été lié au vin. Or, à ce moment là, la surface d’oliveraies au Chili représentait près de 3 000 Ha, dans des cadres larges, avec une majorité de variétés italiennes, de petites productions et sans aucune perspective sérieuse. Via Wine, de la famille Coderch planta à San Rafael les 80 premières hectares, et à partir de ce moment, de grandes familles rattachées au monde du vin et à d’autres secteurs comme Elvio Olave, Clemente Eblen et Alfonso Swett se lancèrent dans la plantation, considérant qu’elles disposaient déjà d’un système de production efficace qui leur permettait de vendre l’huile chilienne dans le monde.